L'orgue de choeur - images

 
Façade du buffet, vue générale
Façade du buffet, vue générale

Façade du buffet, vue rapprochée
Façade du buffet, vue rapprochée

Lambris du choeur déposés
Lambris du choeur déposés

Façade du buffet, vue générale
Façade du buffet, vue générale

1/5
Le buffet


En chêne, plat et entièrement clos, le buffet de l'orgue occupe la première travée du choeur de la cathédrale. La façade, constituée de deux plates-faces de 8 tuyaux chacune encadrant une tourelle plate centrale de 3 tuyaux, réutilise les boiseries réalisées vers 1770 par le sculpteur Sébastien Leysner. Les tuyaux de façade, en étain, sont des chanoines : ils ne parlent pas.

Dimensions du buffet : largeur 3m06 ; profondeur 1m87 ; hauteur 4m93.

Console
Console

Claviers et tirants de registres
Claviers et tirants de registres

Pédales à accrocher et à bascule
Pédales à accrocher et à bascule

Console
Console

1/6
La console


Placée au milieu des stalles, la console séparée du buffet et retournée, en chêne, est typique de la production de Louis Debierre. Elle comporte 2 claviers de 56 notes (touches plaquées en ivoire et dièses en ébène) et un pédalier à l'allemande de 30 notes en chêne. Les tirants de registres, de section ronde et avec porcelaine blanche, sont disposé sur une rangée, au-dessus du clavier. Pédale d'expression à bascule, au centre. 7 pédales à accrocher commandent les accouplements, tirasses, appels et le trémolo.

Vergettes et abrégé du récit
Vergettes et abrégé du récit

Vergettes et abrégé du grand-orgue
Vergettes et abrégé du grand-orgue

Transmission des jeux du récit
Transmission des jeux du récit

Vergettes et abrégé du récit
Vergettes et abrégé du récit

1/5
Les transmissions


La transmission des notes et des jeux est entièrement mécanique.

Faux-sommiers du récit
Faux-sommiers du récit

Faux-sommiers déposés
Faux-sommiers déposés

Chapes du grand-orgue
Chapes du grand-orgue

Faux-sommiers du récit
Faux-sommiers du récit

1/4
Les sommiers


L'orgue comporte 2 sommiers en chêne à registres coulissants : celui du grand-orgue à l'avant, et celui du récit à l'arrière. Les tampons de laye sont munis d'un système d'ouverture très pratique, typique des instruments de Louis Debierre.

Disposition des chapes, de la façade à l'arrière de l'orgue :

. sommier du grand orgue : Montre 8 / Prestant 4 / Flûte harmonique 8 / Bourdon 16

. sommier du récit : bourdon 8 / Flûte octaviante 4 / Gambe 8 / Octavin 2 / Basson 16 / trompette 8.

Tuyauterie du grand-orgue
Tuyauterie du grand-orgue

Montre 8'
Montre 8'

Basses de Bourdon 8' et Gambe 8'
Basses de Bourdon 8' et Gambe 8'

Tuyauterie du grand-orgue
Tuyauterie du grand-orgue

1/6
La tuyauterie

 

Les 560 tuyaux sont tous d'origine, entièrement de Louis Debierre. Les pieds sont en étoffe et les corps en étain, sauf pour les bourdons qui sont en étoffe. Présence d'entailles de timbre, de dents machine, de freins... Les jeux de pédale sont empruntés au grand-orgue : Soubasse 16=Bourdon 16 et Basse 8=Flûte harmonique 8.

Gosier
Gosier

Réservoirs et gosiers
Réservoirs et gosiers

Inscriptions de souffleurs
Inscriptions de souffleurs

Gosier
Gosier

1/5
La soufflerie

 

L'alimentation en vent de l'orgue est assurée grâce à deux réservoirs placés sous le sommier du Récit. Les pressions relevées en février 2015 sont les suivantes : 91 mm pour le Grand-orgue et 106 mm pour le récit. L'ancien système de pompes à pied est encore en place. Le ventilateur, changé en 1983, est situé sous les réservoirs.