© 2014  Jeux d'orgues à la cathédrale de Luçon

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square
  • youtube-square

Pierre Rossignol

(1744-?)

Pierre Rossignol prend la place de François Menuau en 1763, à l'âge de 19 ans. Le Chapitre de la cathédrale lui commande quelques partitions : "le second livre de Couperin, les livres de Daquin, de Balbastre et de Woguensel, avec eux l'accompagnement de violon qu'on dit être nécessaire à l'organiste."

Le 18 juin 1791, au lendemain de l'établissement du culte de la Raison dans la cathédrale, " le procureur de la commune a représenté que, sur l'avis de Monsieur l'évêque du département de la Vendée, il était intéressant pour l'honneur du culte de conserver tous les gens attachés à l'église ci devant cathédrale et notamment quatre chantres, un organiste, un souffleur d'orgue et cinq sonneurs. " Le 5 juillet, le sieur Rossignol reçoit et accepte sa nomination d'organiste ; ses appointements seront de 500 livres par an, " à la charge par lui d'assister régulièrement aux offices où son ministère sera nécessaire et d'accorder l'orgue lorsqu'il sera nécessaire, sans qu'il soit en droit de rien exiger pour cela. "

En 1798, ayant perdu son orgue et, par le fait, son titre et ses appointements, le citoyen Rossignol jouit d'une pension de 720 livres "à la charge du Trésor national. "

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now